Qualité d'image: Cinéma français contre Cinéma Américain !

Publié le par Ufo

 

Hier j’étais devant mon PC et je zappais machinalement sur une télé en « mute » (oui je sais nous avons parfois des comportements étranges) et là mon cerveau se rend compte d’un comportement étrange (il est fort mon cerveau hein ?), je m’arrêtais souvent sur les séries américaines et je zappai rapidement les films français. Cela m’a fait penser à une question que je me pose depuis plusieurs mois. La qualité d’image dans un film/série est-elle importante et pourquoi est-elle si différente entre les productions américaines et les productions françaises ?


La qualité de l’image est un sujet souvent débattu dans le monde du jeu vidéo, les uns prétendent qu’elle est primordiale, et les autres que seul le gameplay importe (le contenu donc). La voie du milieu nous fera dire que les deux sont aussi importants, mais il est vrai que si on peut s’éclater devant un Tétris tout moche, le cinéma n’est pas un art participatif comme peut l’être le jeu vidéo.


sweeney-todd

Bon alors, pourquoi est-ce que j’ai du mal à rester devant un film français alors ? Je me suis toujours dis que le fond était plus important que la forme. J’ai décidé de vérifier ça par moi-même (oui j’aime les essais empiriques !) j’ai donc regardé d’anciens films qui m’ont laissé d’énorme bon souvenir.  Je vous passerai la liste hormis Beetlejuice, ce film avait pour moi un fort pouvoir affectif. La qualité de l’image est plutôt bonne mais on voit que c’est « usé ». Durant mes essaid, j’ai effectivement constaté que j’avais beaucoup plus de mal à rentrer dans l’univers de ces « vieux » films que j’adorais que de rentrer dans un film plus banal, mais plus récent et à la qualité impeccable.

La qualité de la photographie d’un film me semble donc très importante malgré ce que l’intelligencia française nous inculque. L’équation me semble alors simple.


Bonne image + bon contenu = jouissance absolue du divertissement.

Image médiocre + bon contenu = difficile de s’accrocher et donc de profiter du contenu.

Bonne image + contenu médiocre = film sans plus mais qu’on regarde jusqu’au bout.


 Dans la globalité, le cinéma américain produit plus de la dernière équation et le cinéma français tiens plus de la deuxième. Tout les deux sont capables de produire la première équation mais avouons que, malheureusement, le camp français est rarement sur le devant de la scène.


Bon alors pourquoi on fait des films avec une photographie aussi pourave comme dirait mon petit frère ? C’est la question !! WHY ?? Bon je me suis dis ; les budgets d’Hollywood ne sont pas ceux qu’on a ici. Ha bon ? Vraiment ? Ha bah oui tiens les budgets français pour les séries sont généralement supérieurs au budget américain. Alors là je me suis pris une claque sur ma première explication.

Exemple :

Episode d’Urgence : 2 Millions d’Euros

Episode de Julie Lescaut : 2.3 Millions d’Euros.

 watchmen5

 

Oulha mais qu’est ce qui se passe ? L’argent n’explique pas cet écart ! Et là, miracle du timing je tombe sur France 2 sur un film français je regarde la scène et je me dis : « on dirait un tableau » et c’est là que j’ai compris l’approche des films français. Ils sont conçus comme une œuvre d’Art ! Pas comme un divertissement. Les scènes successives du film me faisaient penser à ça.  Un enchainement de tableau. Et ça me faisaient le même effet que passer dans un musée. Sauf que devant un tableau on peut s’extasier de l’habilité du peintre. Dans un film, il est difficile de s’extasier devant une image de la qualité d’un tableau.  Par contre sur une photographie irréprochable au service de l’histoire, là oui !


Je m’interroge maintenant sur le cinéma français ? Est-ce que notre cinéma ne divertit pas parce qu’on le considère comme un art ? Il me semble que les américains considèrent ça comme un business. Ils sont professionnels, ambitieux et veulent que ca marche. Et qui dit professionnel, dit spécialisation. C’est donc des gens très spécialisé qui investissent du temps dans leur art, qui le développe et le pousse vers le haut. Ils ont une vraie maitrise à tous les niveaux (lumières, matériel, cadrage). En France, j’ai l’impression qu’il faut que le film soit « d’auteur », vu par une très petite communauté de personne qui pourront dire : « je l’ai vu » (et au passage mourir d’incompréhension devant les gens qui  ne l’ont pas vu). Un film presque artisanal (rien de péjoratif je suis sur que cette culture sera bénéfique si on arrive à se tirer du bourbier d’élitisme ambiant).


Je ne suis pas pour autant pessimistes pour le cinéma français. Il me semble que la génération précédente a ouvert quelques portes aux réalisateurs de la nouvelle génération. J’ai l’impression qu’une révolution est en marche. J’espère que les trentenaires qui font leurs armes actuellement seront sources d’inspiration pour les vingtenaires  ( :p) de ma génération (et j’espère jouer  un jour pour les petits djeunz) . Dans tout les cas, nous avons de plus en plus de film à la qualité d’image géniale, notamment dans la comédie (allez savoir pourquoi). Il y a vraiment de plus en plus de film agréable, divertissant et plein de surprise qui arrivent de notre douce France. Le cinéma français aura sans aucun doute un jour le droit de s’exporter. Parce que oui, mes chères compatriotes,  nous sommes capables d’écrire des histoires qui parlent au monde entier !  Alors si en plus ça a de la gueule!  BANCO !

Publié dans Cinéma

Commenter cet article

gaelloune 04/08/2010 22:03



Très vrai et très bien fait cet article...


Moi aussi je t'aime!






Chris 30/07/2010 23:20



Ha et au fait : je t'aime !


(et bon choix d'image ;p > la belle photo + bon contenu & la belle photo + plus contenu médiocre.. enfin à 80%)



Chris 30/07/2010 23:11



Le problème avec le ciné français.. non en fait LES Problèmes.


> certains acteurs ont encore trop le "boulet" du thèatre (j'aurais pu dire bagage mais ça aurait été trop positif dans le cas présent)


CAD > jouer devant un tableau, dans un tableau... et on sent la "distance théatrale", et que les acteurs jouent devant nous; due peut être a ce poids de faire du film "d'auteur" ou du film
bien sous tout rapport.


 


Et le cumul d'une photographie moyenne (car souvent trop revue) et d'un fond du même niveau


 


Et la volonté de faire de la "private Joke", et ne pas admettre qu'on ne comprenne pas à l'étranger.. c'est aussi un des problèmes.


Le pire c'est de voir tant de tunes... pour... souvent pas grand chose...


 


Ha et le cinéma de genre... Très peu exploité... au profit du type "dauteur" ou de "l'humour" ... et ils choisisent donc souvent une voie sans trop d'ambition et presque sclérosée


Mais oui, Il y a de temps à autre des choses qui sortent du lot et traversent tout!



Ufo 19/08/2010 17:31



Yep je constate que les espagnoles commencent à sortir de ce moule européen.


Agora et Le Labyrinte de Pan le prouve.